Ma communauté

Elizabeth
Elizabeth
Enseignante de 23 ans
Atteinte de la maladie de Gaucher
A assumé une charge de cours lourde à l'université
A exercé une maîtrise totale sur le succès de ses traitements
Maintenir une communication ouverte
Elizabeth est une institutrice de 23 ans atteinte de la maladie de Gaucher. Elle pense qu'il est important de gérer au mieux sa maladie et utile d'informer ses amis, sa famille et même ses collègues sur sa maladie au cas où des problèmes d'emploi du temps surviendraient. Dites-leur qu'aussi longtemps que vous suivez régulièrement votre traitement, vous gardez le contrôle!
« Ma maladie n'est pas quelque chose à cacher, mais elle ne me définit pas. Il s'agit juste d'un petit détail qu'il est parfois nécessaire de mentionner aux gens, comme le fait de porter des lentilles ou d'être allergique. »
Une confiance regagnée depuis le début du traitement
Je me sentais impuissante et dépassée avant que je reçoive finalement mon diagnostic. Lire>>
Continuer à apporter son soutien
Elizabeth est une institutrice de 23 ans atteinte de la maladie de Gaucher. Lire>>
Rester impliquée dans son traitement à vie
Lorsque mon diagnostic a été posé, je me suis promise Lire>>
Changements et enjeux
J’avais vraiment hâte de commencer ma première année d’université Lire>>
Rester en contact et être informée
Lorsque j'ai entendu parler du problème d'approvisionnement en PrCerezyme, c'est-à-dire que les Lire>>
Croire qu'un traitement peut être utile
Avant que mon diagnostic ne soit enfin établi, je me sentais vraiment impuissante et bouleversée.Lire>>
Comment a-t-elle aidé ses amis à comprendre?
Ma meilleure amie était la première personne à laquelle j'ai parlé de mon diagnostic. Lire>>


Revenez bientôt pour en savoir plus au sujet d'Elizabeth.


Les histoires de patients sont des exemples basés sur un ensemble de données médicales. Les personnes représentées ne sont pas de véritables patients atteints de la maladie de Gaucher, mais leur histoire s'inspire de celle de vrais patients.